Chapitre 47 : La Montagne du Dragon Solitaire

, par  Emmanuel

Résumé du chapitre :

L’homme reconnu par Yang Xiong porte le nom de Du Xing alias Face de Démon. Il travaille comme surintendant dans l’auberge de Li Ying l’Aigle Fouette CielYang Xiong et Shi Xiu se sont arrêtés. Yang Xiong le Guan Suo Malade raconte à Du Xing l’enlèvement de Shi Qian la Puce sur le Tambour par les fermiers de la famille Zhu. Du Xing leur explique alors l’organisation des trois familles régnant sur les trois collines proches de la falaise du Dragon Solitaire. La famille Zhu a une redoutable réputation avec ses trois fils, Zhu Long le Dragon, Zhu Hu le Tigre et Zhu Biae le Léopard, sans oublier le fier maître d’armes Luan Ting Yu alias Bremas de Fer qui vaut à lui seul plusieurs milliers de soldats. La famille Hu est composée du fils Hu Cheng le Tigre Volant et de la fille Hu la Troisième alias Vipère d’une Toise, guerrière et cavalière accomplie. La dernière colline est occupée par le maître de Du Xing, Li Ying l’Aigle Fouette Ciel, guerrier incroyable jouant du plançon d’acier et de couteaux de lancé dissimulés dans son dos. Les régents des trois collines se sont jurés fidélité à vie. Actuellement leur crainte commune se porte sur des attaques potentielles des brigands des Monts Liang. Pour parer à la possibilité de cette situation, ils se sont organisés et sont fin prêts à combattre.
Par l’intermédiaire de Du Xing, Yang Xiong et Shi Xiu rencontrent Li Ying l’Aigle Fouette Ciel. Les deux hommes demandent à Li Ying s’il lui serait possible de rédiger une requête à destination de la famille Zhu en demandant la libération de Shi Qian. L’Aigle Fouette Ciel envoie donc un coursier porteur de la missive. L’homme revient seul et pas vraiment enthousiaste. Étonné Li Ying demande à Du Xing de s’y présenter en personne, toujours dans le but de ramener la Puce sur le Tambour. Face de Démon réapparaît en fin de journée, le visage rageur. Les trois frères Zhu se sont moqués de lui et en plus ont insulté Li Ying son maître. Dans un premier temps surpris, Li Ying sent sa colère monter. Comment la famille Zhu ose t’elle briser les convenances habituelles de la Falaise du Dragon Solitaire ? Li Ying escorté par Du Xing, Yang Xiong, Shi Xiu et d’une vingtaine d’hommes à cheval se rend chez les Zhu.
L’Aigle Fouette Ciel affronte Zhu le Léopard. Avantagé par son talent dans les différents assauts menés, Li Ying est toutefois blessé à l’épaule par une flèche décochée par ce dernier. Son chef diminué la troupe se voit pourchassée par les hommes de la famille Zhu. Ils arrivent tout de même à s’échapper.
Yang Xiong et Shi Xiu toujours dans le but de sauver Shi Qian envisagent comme solution de se rendre le plus tôt possible aux Monts Liang pour solliciter l’aide de Chao Gai et de Song Jiang. Sur la route, se restaurant dans une des nouvelles auberges du repaire mises en place par Wu Yong l’Astre de Sapience les deux hommes rencontrent Shi Yong le Général de Pierre. Ce dernier a entendu parler de Shi Xiu par Dai Zhong le Messager Magique. Aussitôt il envoie une flèche sonore de l’autre côté du lac, au niveau du rivage du Bec de Canard. Yang Xiong et Shi Xiu sont accueillis au repaire des Monts Liang. Ils expliquent à Chao Gai et à Song Jiang leurs différentes mésaventures sur la Falaise du Dragon Solitaire, l’enlèvement de Shi Qian, l’union des trois familles contre les Monts Liang et la défaite de Li Ying. Chao Gai se met en colère lorsqu’il apprend que les déconvenues de Yang Xiong et ses deux amis ont été déclenchées par le vol d’un coq. Il ne veut en aucun cas récupérer dans la bande des voleurs de poules, il est prêt à leur faire couper la tête sur l’instant. Song Jiang dissipe la colère du Roi Céleste, et pense qu’il serait de bon usage de donner une leçon aux différentes familles qui se préparent à les défier. Les autres capitaines se positionnent de son côté. De plus la colline des Zhu est remplie de réserves de foin, d’armes,…l’affront fait à Li Ying doit également être réparé ! Deux groupes composés chacun d’une douzaine de capitaines et de trois mille hommes de troupe se préparent. Song Jiang envoie en reconnaissance au village des Zhu Yang Lin le Léopard de Brocart et Shi Xiu, déguisés pour l’un en exorciste et pour le second en porteur et vendeur de bois. Shi Xiu auprès d’un ancien du village qui lui achète son bois, apprend que pour se repérer dans le labyrinthe qui mène au village il faut prendre les routes bordées par les peupliers dorés. Des chemins finissent en cul de sac où des quantités de pièges fourmillent. Il apprend que les Zhu disposent de près de vingt mille hommes ! Shi Xiu se rend compte que Yang Lin a été découvert et arrêté.
Song Jiang se décide à attaquer le village. Il dispose ses troupes en cinq formations. Les hommes des Monts Liang après être parvenus près des portes du village sont pris au piège entre le pont levis relevé avec des gardes qui des remparts utilisent divers projectiles, et d’autres troupes situées sur une colline à l’extérieur de la ville.

Commentaires :

Song Jiang, le vrai chef des Monts Liang :

Ce passage permet de comprendre que Song Jiang devient le preneur de décision. La rencontre avec la déesse dans le temple du village de la Route Circulaire au chapitre 42 aura redistribué les cartes de l’organisation des chefs du repaire. Les Écrits Célestes ne pouvant être lus et appris uniquement que par Song Jiang le Héraut de Justice et Wu Yong l’Astre de Sapience, nous sommes en mesure de deviner que Chao Gai le Roi Céleste Porteur de Pagode a été réformé implicitement à la troisième place dans la hiérarchie. Par convention et pour le respect des règles il reste néanmoins le chef. Chao Gai avait d’ailleurs sollicité Song Jiang au chapitre 41 pour qu’il devienne le chef du repaire. Le Héraut de Justice avait alors refusé par courtoisie.
Chao Gai apparaît aux lecteurs depuis plusieurs chapitres comme un personnage courageux, intrépide, fidèle aux règles, mais qui aura perdu une subtilité qu’il affichait au départ lorsqu’il est apparut dans le roman, lors du vol du convoi d’anniversaire jusqu’à la première réorganisation du repaire, à la mort de Wang Lun, soit du chapitre 14 au chapitre 20. Déjà durant ces aventures Wu Yong soufflait aux oreilles de Chao Gai les plans et instructions, mais cela se faisait alors de façon plus dissimulée.

Song Jiang dispose ses troupes en cinq formations :

Pour attaquer le village des Zhu, Song Jiang utilise une formation à la Yue Fei (1103-1142). Yue Fei général sous les Song et génial tacticien utilisait la pratique des Cinq Éléments pour disposer et utiliser ses différents corps de troupes.
La cavalerie ou les troupes d’assauts frontales sont associées à l’élément Feu et arborent l’étendard du Phœnix Rouge.
La vieille garde composée des hommes de confiance entoure et protège le général ou commandant en chef des armées, c’est la Terre avec l’étendard jaune du Dragon à Cinq Griffes qui permet de reconnaître cette troupe.
Les troupes de réserves, associées au Métal, bien souvent composées par des éléments extérieurs type mercenaires se situent à l’Ouest donc à droite. L’étendard flottant est celui du Tigre Blanc.
Les troupes de renfort, l’arrière garde se situe en retrait sur l’arrière, plutôt au Nord et arborent l’étendard de la Tortue ou Serpent Noir, en lien avec l’élément Eau.
L’infanterie est associée à l’élément Bois et est représentée par l’étendard du Dragon Vert.

Song Jiang avant de s’engager dans le combat a pris soin d’envoyer des espions. Les espions rattachés au service de renseignement font partie intégrante des troupes basées sur l’arrière, les troupes de renfort, où on trouve également l’intendance, les cuisines, les équipements, l’infirmerie,... Shi Xiu et Yang Lin sont donc les deux premiers envoyés.
Li Kui et Yang Xiong présentent les qualités nécessaires pour diriger l’avant-garde.
Mu Hong devient le chef de l’infanterie, l’aile gauche.
Huang Xin devient le chef de l’aile droite, les troupes de réserves.
Song Jiang et ses autres capitaines placés au centre, profitent de cette place pour commander les troupes à l’aide des gongs, tambours et bannières.
Li Jun le Dragon Brasse Fleuve se prépare à passer à l’action si on le lui demande avec les troupes de renfort.
Le tempérament des personnages correspond à leur répartition dans les corps de troupes. Song Jiang connaît ses capitaines. Li Kui par sa spontanéité ne pourrait être laissé en réserve ! Ce personnage tire les troupes d’assaut vers l’avant, ses doubles haches entraînent dans un tourbillon les hommes des Monts Liang. Li Jun le Dragon Brasse Fleuve, contrebandier, observateur, nautonier, connaissant le fleuve et les rivières donc le mouvement associé à l’Eau possède le profil pour rester en retrait et agir correctement en conséquence si il le faut.

La lance fondue à un crochet du Général Yue Fei, toujours enseignée et pratiquée au sein de l’école San Yiquan permet de comprendre le fonctionnement et l’agencement des Cinq Principes.

Ce chapitre permet de découvrir deux nouveaux personnages principaux du roman :

Li Ying, l’Aigle Fouette Ciel, 11ème dans la liste des 36 astres célestes.
Hu la Troisième, Vipère d’une Toise, 23ème dans la liste des 72 astres terrestres.

Aller au chapitre 48