Un atelier avec les adhérents de l’association "Prends en de la graine"

, par  Emmanuel

Un atelier « Corps et Outils » aux jardins familiaux de Maen Roch (35460 Saint-Brice en Coglès) « Prends en de la graine », le 15 juin 2019.

La rencontre entre Françoise de l’association « Prends en de la graine » et Emmanuel, l’initiateur de la méthode « Corps et Outils », s’est effectuée lors de l’assemblée générale du REEPF (Réseau d’éducation à l’environnement du Pays de Fougères) en 2019. Les nouveaux membres se sont présentés, ce qui a été le cas d’Emmanuel pour l’association « Au Bord de l’Eau les 108 Brigands ». Outre le fait de proposer des cours de Qigong, Bâton chinois, et de Kung Fu, l’association encourage aussi l’utilisation des outils manuels de jardinage dans le respect du corps tout en ayant une efficacité dans l’activité à accomplir. Emmanuel est en effet enseignant de ces pratiques corporelles d’origine chinoise et éco-jardinier. Ces deux activités l’ont amené à se pencher sur l’utilisation ergonomique des outils manuels de jardin. Ces propos ont intéressé Françoise qui à l’issue de la réunion a demandé à Emmanuel la possibilité d’intervenir sur un atelier à l’occasion de l’opération annuelle et nationale « Bienvenue dans mon jardin ». La date a ainsi été réservée.

C’est par un temps venteux avec en prime quelques averses que l’atelier s’est déroulé. Suivi par six personnes, Emmanuel répond aux différentes questions concernant les outils de jardin utilisés par les adhérents de « Prends en de la graine ».
« Comment planter des piquets avec un minimum d’effort », nous y répondons donc en utilisant la barre à mine pour le pré-trou, puis ensuite la masse.
La prise de la barre à mine est primordiale pour l’action à effectuer. En effet son poids est tel, que dès la prise en main son utilisateur peut en être découragé. Nous voyons donc ensemble les différentes possibilités de saisie de l’instrument. Si la barre est au sol ou posée à la verticale, les méthodes de prise en main peuvent varier.
Nous constatons que selon l’âge, les possibilités physiques de chacun, nous sommes tous différents devant les tâches à accomplir. L’atelier y répond, puisque, à partir d’une position au sol, nous apprenons à nous relever avec un minimum d’effort.
La prise de conscience corporel de notre axe, du centre de gravité, de la pression du pied arrière sur le sol, de la rotation éventuelle du buste, … sont des notions essentielles pour se servir des outils de jardin. On peut même aller au-delà du jardinage et appliquer ces principes qui viennent de la gymnastique chinoise à d’autres actions de la vie quotidienne.


Fourche bêche, pelle, brouette, pelle à sable, grattoir, grelinette et campagnole auront permis de vérifier les gestes et postures de chacun, de les améliorer et les encourager. Le mouvement c’est la vie et devant les éventuelles difficultés à manier un outil, il faut continuer et trouver les solutions nous le permettant.

Adapter l’outil à chacun est aussi un point essentiel, quelquefois réduire la taille d’un manche ou l’augmenter suivant l’utilisateur permet d’économiser son énergie !

de la pelle à la brouette